Close

6 octobre 2016

Jugement : la carte de visite sur le banc des accusés

Jugement d'une carte de visite

Nous sommes réunis aujourd’hui pour le jugement de la carte de visite. Longtemps utilisée comme principal moyen de faire connaître son entreprise, elle est accusée aujourd’hui d’être dépassée. Après avoir entendu les différents témoins les jours précédents, nous termineront avec les plaidoiries des différentes parties.


La parole est donnée dans un premier temps à l’accusation.

Carte de visite simpleMr le Juge, Mesdames et Messieurs les jurés. Comme il vient de vous l’être rappelé, la carte de visite a trop longtemps profité de son statut et du manque de concurrence pour se placer comme leader en matière de communication pour les entreprises de toutes tailles. Force est de constater qu’il s’agit aujourd’hui d’un abus de pouvoir et de notoriété car la carte de visite est dépassée, on pourrait même dire que son image est « vieillote ». Nous disposons aujourd’hui de nombreux autres outils pour faire connaître nos entreprises, plus modernes, et comble de tout souvent gratuits ! Alors comment ose-t-elle continuer à nous proposer ses services, comme si rien n’avait changé ? Certes, certains diront qu’elle s’adapte à tous les budgets, même les plus petits. Mais avez-vous observé justement ce qui est proposé aux plus démunis ? Les cartes de visites pour « petits budgets » se ressemblent toutes, on frise le favoritisme envers les plus riches ! (indignation de la salle)

Que dire de ses services déplorables : en tant qu’entrepreneur, on ne l’a jamais sur soi quand il faudrait ; en tant que client ou potentiel partenaire, on ne la trouve jamais quand on cherche les coordonnées d’une entreprise … On peut donc en conclure qu’elle brille par son absence. Enfin pas tout à fait, car elle est bien présente quelque part, mais elle s’est tellement immiscée dans nos maison, se faufilant grâce à petite taille, qu’elle était presque certaine qu’on ne la retrouverait jamais.

Comble de tout, quand elle n’est pas parvenue à nous duper et à envahir nos portefeuilles et nos maisons, elle s’applique alors à polluer notre planète. Car que dire des cartes de visite jetées le 3/4 du temps car on ne sait plus quoi en faire après l’avoir reçue des mains d’un entrepreneur audacieux ? Non seulement la carte de visite n’est pas écologique en soi, mais en terminant ainsi sa carrière, elle nuit inévitablement à notre environnement.

Je pense que je peux terminer ici la liste de ses méfaits. Vous comprendrez aisément qu’elle est loin de rendre les services dont elle se targue, et qu’il faut laisser à la concurrence la place qui lui revient de droit aujourd’hui. On ne peut plus rester sans rien faire, et au contraire Mesdames et Messieurs les jurés, je vous demande un jugement exemplaire pour qu’il ne prenne pas l’envie à d’autres outils de communication de suivre son déplorable exemple.

Je laisse maintenant la parole à la défense.

Mr le Juge, Mesdames et Messieurs les jurés. Il est toujours difficile de vous expliquer des faits en toute objectivité après un tableau si noir, qui présente volontairement l’accusée sous un jour bien sombre. Mais je vais m’atteler à vous éclairer un peu en vous rappelant brièvement combien la carte de visite a toujours déployé ses bons et loyaux services auprès de la communauté des entrepreneurs.

Contact humainJe ne saurais que trop vous rappeler combien la carte de visite est idéale pour un premier contact, car elle laisse une trace sans être trop intrusive. Elle contribue d’ailleurs à un rapport humain, qui fait parfois tant défaut dans notre ère digitale. L’échange physique qui a lieu autour d’elle a bien plus de valeur qu’un simple échange de mail : cet échange marque davantage, peut laisser une bonne impression, surtout si la carte est de qualité ou originale, et dans tous les cas, ce contact avec un objet physique allié à un échange verbal est la combinaison parfaite pour mémoriser plus facilement une entreprise. Je ne comprend donc même pas comment l’accusation ose vous parler de services déplorables, car même si le service rendu par la carte de visite s’arrêtait là, ce serait déjà une preuve de son utilité.

Mais vous qui en avez sans doute déjà eu pour vous-même ou pour des entrepreneurs rencontrés, vous savez au fond de vous que la carte de visite fait bien plus que ça : elle contribue à la visibilité d’une entreprise, elle transmet son image et peut même la mettre en valeur ou accentuer ce qui fait sa différence grâce au slogan qu’elle porte en elle, ou encore en proposant un design original. Elle devient alors plus qu’un simple outil de communication, mais bien un outil de démarcation de la concurrence également.

Car lorsque qu’on l’accuse d’être dépassée, c’est une preuve de la méconnaissance de son évolution. En effet aujourd’hui la carte de visite a su utiliser les nouvelles technologies pour rendre encore d’autres services à ses utilisateurs. Elle peut désormais transmettre plus d’informations que ce que son support laisse paraître : elle existe désormais en recto-verso, on peut y inscrire des liens vers son site internet ou des hashtags pour plus d’informations, tout comme le fait qu’elle peut contenir un QR-code qui va soit permettre de télécharger rapidement les coordonnées sur smartphone pour un double usage papier-informatique, soit renvoyer vers une page internet dédiée présentant d’autres informations, des liens vers les différents profils sociaux, la liste des innovations de l’entreprise … sans parler des cartes de visite dernière génération avec clé USB intégrée !

J’ai conscience, Mesdames et Messieurs les jurés, d’être peut-être un peu trop rentré dans la technicité mais je pense qu’il était nécessaire de porter ces points à votre connaissance, pour que vous ne soyez pas dans l’ignorance des évolutions de ces dernières années.

Certes, la carte de visite est la plupart du temps payante, mais tout service ne mérite-il pas salaire ? D’autant que la carte de visite reste bon marché, permettant même aux plus petites entreprises de se faire connaître en tous lieux. Car la carte de visite, c’est aussi et avant tout ça : un moyen rapide, facile et efficace de faire parler de son entreprise et de pénétrer physiquement chez ses contacts sans les importuner.

Au vu de ces différents éléments, j’affirme donc sans détour que la plainte à l’encontre de la carte de visite n’est pas fondée et issue d’une méconnaissance de ses services rendus. Je vous demande donc de ne pas tenir compte des accusations portées à l’encontre de ma cliente, et de l’acquitter. Je vous remercie de votre attention.

Avant de laisser les jurés délibérer, la parole est donnée à l’accusée. Avez-vous d’autres précisions à donner aux jurés et à la cour ?

JusticeTout d’abord, je tiens à m’excuser si parfois j’ai pu donner l’impression d’un service moindre. Je pense que pour m’utiliser au mieux, il ne faut pas hésiter à prendre son temps pour définir ses besoins, et éventuellement faire appel à un prestataire qui saura vous proposer un produit de qualité correspondant exactement à l’image que vous voulez donner. Mais tout ceci n’aura plus lieu d’être si je suis condamnée …

Je voudrais donc juste revenir sur un point de l’accusation qui me peine au plus profond de moi : dire que je n’ai rien fait pour m’améliorer. C’est pour moi une accusation bien injuste car, comme cela vous a été rappelé, j’ai essayé d’évoluer avec mon temps, et je me fais un point d’honneur à toujours m’adapter aux attentes des entrepreneurs et de leurs clients. Savez-vous par exemple qu’il existe aujourd’hui des logiciels pour me scanner afin de me retrouver plus facilement, donc fini le problème du rangement ou de la perte évoqué précédemment ? Savez-vous que certaines entreprises comme Mon Web Partenaire, m’aident à me démocratiser envers le plus grand nombre en proposant pour toute prestation de communication achetée, d’offrir une plaquette avec des cartes de visite à imprimer soi-même ou dans un centre d’impression, comprenant un QR-code ? Je deviens alors un produit accessible à tous, sans négliger pour autant les avancées technologiques sous prétexte que je suis offerte !

La cour rappelle à l’accusée qu’il faut conclure !

Je sais que vous déciderez en votre âme et conscience. Je terminerai donc simplement en partageant avec vous deux astuces. Premièrement, essayez toujours de mettre un slogan mémorable sur votre carte de visite, ce qui suscitera l’intérêt et favorisera un second contact. Deuxièmement, n’hésitez pas à faire plusieurs versions de vos cartes de visite : par exemple une série à destination de vos clients, qui contiendra une offre de fidélité, une autre série pour vos prospects , qui met en avant un point fort … Comme pour tout outil de communication, il faut le personnaliser pour en retirer le maximum d’efficacité !

Je termine donc mon temps de parole sur ce partage d’astuces. Certes je suis bien vieille, mais mon esprit est encore vif, et je pense pouvoir encore rendre service à la communauté si vous m’en laissez l’opportunité.

DélibérationLa séance est levée, nous reprendrons après la décision des jurés.


Vous l’avez compris, les jurés, c’est vous ! Après avoir entendu les différentes plaidoiries, qu’en pensez-vous ? Je ne veux pas vous influencer, mais comme cela a été évoqué, j’offre moi-même des plaquettes de carte de visite à mes clients, donc vous vous doutez bien que de mon côté, je pense qu’elles ont encore leur utilité si on sait bien s’en servir…

D’ailleurs je profite de l’occasion pour dire que je cherche aussi un partenaire exclusif sur le Fenua, qui puisse proposer à mes clients des cartes de visite plus abouties, avec un peu d’originalité tout en restant dans des prix abordables pour les petites entreprises, et envoyées partout en Polynésie Française. Donc si c’est ton métier et que tu veux me rejoindre pour proposer ensemble de bons produits, ou si tu connais une entreprise répondant à ces critères, contacte-moi pour échanger sur le sujet !

Bon, je crois que les jurés ont presque fini de délibérer. Le verdict va bientôt tomber … Tous à vos commentaires, il est encore temps de prendre la parole pour donner votre opinion et qui sait, faire pencher la balance au cours de ce procès historique !

Quelques exemples de cartes de visites originales :

carte-visite-3 carte-visite-14 carte-visite-21 IMG_6096

metal steel business cards

carte-visite-44 carte-visite-47 carte-visite-48 carte-visite-49 carte-visite-50 carte-visite-56 carte-visite-110

Le paiement en Francs Pacifique n'étant pas encore disponible sur Paypal, les prix affichés et la facturation se font en Euros pour le moment Rejeter